Zéro déchet débutant : par où commencer ?

Envie de se lancer dans le zéro déchet ? Quand on débute, on est plein de bonne volonté, mais on ne sait pas toujours par où commencer !

Expert dans le zero waste, Hilloo est là pour vous apporter un tas d’idées faciles et d’autres plus ambitieuses pour réduire le volume de vos poubelles !

En tant que débutant dans le zéro déchet, de nombreuses alternatives écologiques s’offrent à vous pour remplacer les objets jetables du quotidien, mais ce n’est pas tout ! Vous pouvez également entreprendre plein de petites et grandes actions pour produire moins de déchets.

Dans cet article :

  • On fait le point sur toutes les bonnes raisons de débuter dans le zéro déchet.
  • On fait le tour de tous les produits à usage unique à remplacer par des accessoires réutilisables dans la cuisine et la salle de bain.
  • On vous donne quelques idées d’actions et d’habitudes très simples à adopter au quotidien pour devenir zéro déchet
  • On vous propose d’autres solutions plus ambitieuses pour passer le cap de débutant à expert ZD grâce aux courses en vrac et au Do It Yourself.
  • On vous parle des meilleurs livres pour bien commencer le zéro déchet.

Ce mode de vie eco-friendly n’aura bientôt plus de secret pour vous. C’est parti !

Accessoires zéro déchet

Pourquoi devenir zéro déchet ?

Le mouvement zéro déchet est né d’un constat simple : nous produisons trop de déchets au quotidien. Vous vous souciez de l’empreinte carbone de votre mode de consommation sur l’environnement ? Alors, vous vous intéressez forcément à l’impact de vos déchets. Vous allez voir qu’il devient urgent d’en réduire notre production ! Voyons tout de suite quelques bonnes raisons de débuter dans le zéro déchet.

Par égard pour le monde entier

Chaque année en France, ce sont près de 800 millions de tonnes de déchets qui sont produits. C’est énorme ! Tellement énorme que l’on parvient difficilement à gérer leur traitement de façon locale. Certains pays d’Asie ont même trouvé un intérêt à importer une partie des déchets des pays occidentaux. De nos jours, il existe donc un commerce mondial des déchets. Oui oui ! On vous laisse imaginer le bilan carbone lié au transport de ce type de « marchandises ».

D’ailleurs, il y a encore peu, la plupart des déchets plastiques étaient envoyés en Chine, mais le pays a décidé en 2018 d’en cesser l’importation. Depuis, le nombre de tonnes de déchets importées ne cesse d’augmenter dans d’autres pays d’Asie, comme en Malaisie par exemple. Là-bas, les déchets sont parfois abandonnés dans des décharges sauvages par des sous-traitants peu scrupuleux. Submergée, la Malaisie avait d’ailleurs renvoyé 150 conteneurs de plastiques illégaux vers leurs pays d’origine en 2019 (dont 43 vers la France) précisant qu’elle n’avait pas l’intention de devenir une « décharge » pour le monde entier.

Naturellement ce commerce de déchets ne se fait pas sans conséquences pour les populations locales. Entre les décharges sauvages qui se multiplient et les déchets non recyclables qui sont brûlés dans des conditions non-contrôlées… la pollution impacte directement la santé des habitants.

Accessoires zéro déchet

Pour protéger les océans

Selon l’association Surfrider Foundation, chaque année, 8 millions de tonnes de plastiques finissent dans les océans et ce chiffre ne cesse, lui aussi, d’augmenter. Pourquoi ? Cette omniprésence du plastique dans l’environnement est due à une production industrielle croissante s’expliquant par les avantages de ce matériau. Eh oui, le plastique est peu coûteux, résistant et facile à produire.

S’il était fabriqué et utilisé de façon raisonnée, ça irait encore, mais de nos jours, il est surtout produit pour fabriquer des objets à usage unique dont la durée d’utilisation ne dépasse parfois pas quelques minutes. Absurde, non ? C’est le cas par exemple des sacs en plastique, des cotons-tiges, des pailles, des couverts ou encore des gobelets jetables. Notons qu’en ce qui concerne notre pays, certains de ces produits ont été interdits à la vente en janvier 2020. C’est déjà ça, mais il reste encore tous les déchets d'emballages, notamment les emballages alimentaires qui sont les déchets les plus retrouvés sur les plages !

Seule une partie infime de ces déchets est recyclée. Le reste se retrouve dans des décharges ou dans le milieu naturel. Forcément, le plastique fait des ravages sur son passage : on estime que chaque année, près d’un million d’oiseaux marins et 100 000 mammifères marins meurent à cause de cette forme de pollution. Et le plastique ne disparaît jamais totalement dans l’environnement, car il est loin d’être biodégradable. Disons plutôt qu’il se décompose en microparticules à peine visibles à l’œil nu.

Déchet océan

Pour protéger notre santé et celle des générations futures

Des recherches montrent que sans politique ambitieuse pour réduire la production de plastique, la quantité de déchets qui se retrouve sur les plages et dans les océans pourrait même tripler d’ici 2040. On passerait donc de 8 millions de tonnes à 29 millions de tonnes de déchets plastiques polluant océans, mers et rivières.

 « Les microplastiques contaminent l’air que nous respirons, les aliments que nous mangeons et l’eau que nous buvons. » déclare le WWF. Ainsi, un être humain ingèrerait en moyenne 5 grammes de plastique chaque semaine soit le poids d’une carte de crédit. Autrement dit, réduire notre production de déchets devient capital aussi bien pour la santé de la planète que celle de tous ceux qui la peuplent.

Zéro déchet débutant : commencer doucement mais sûrement !

Quelle que soit votre motivation, il n’y a que des bonnes raisons de débuter dans le zéro déchet ! Mais ne vous mettez pas trop la pression, car on ne devient pas zéro déchet strict du jour au lendemain. Commencez plutôt par vous fixer des objectifs. Chacun d’entre eux sera une étape de plus vers le zero waste et donc un pas de plus en faveur de la planète. On ne lâche rien ! :-)

Commencez par ce qui vous paraît le plus simple à mettre en place, des mesures peu contraignantes au quotidien (installer un compost, troquer sa brosse à dents en plastique contre une brosse à dents en bambou, avoir toujours un tote bag sur soi pour éviter les sacs plastiques en cas de courses non prévues…) Il existe énormément de possibilités pour commencer sa transition zéro déchet.

Zéro déchet

Tous ces petits gestes vous encourageront à persévérer et à aller crescendo dans votre engagement pour vous fixer de plus gros challenges ensuite. Comme quoi par exemple ? Ne plus acheter d’aliments emballés, acheter local uniquement, ou encore… remplacer son papier toilette par des alternatives écologiques ! Mais chaque chose en son temps. En tant que débutant dans le zéro déchet, sachez qu’il y a déjà pléthore d’objets du quotidien que vous pourrez remplacer très facilement !

Remplacer les objets jetables par des accessoires réutilisables

Remplacer les objets jetables du quotidien par des alternatives écologiques réutilisables est LA première étape. Pourquoi ? Parce que c’est simple et que ça ne demande pas de changement radical. Votre cuisine et votre salle de bain sont vos principaux champs de bataille. Sus au plastique ! Vous allez voir que ces deux pièces de votre maison contiennent bon nombre d’objets que vous pourrez remplacer par des alternatives eco-friendly !

Dans la cuisine

Le papier cuisson

Il existe plein d’alternatives au papier cuisson, quel que soit l’usage que vous en faites. Aussi appelé « papier tartine » ou « papier sulfurisé », le papier cuisson est particulièrement pratique lorsqu’il s’agit de faire cuir des gâteaux, des biscuits, des frites ou encore des pizzas ! Mais n’ayez crainte, il existe des solutions plus écologiques pour tous ces usages. Que vous souhaitiez éviter que votre plat accroche ou simplement disposer d’une surface sur laquelle faire cuir vos préparations culinaires de toutes sortes, vous trouverez votre bonheur avec :

  • le papier cuisson en fibre de verre ;
  • le tapis de cuisson en silicone ;
  • le beurre et la farine ;
  • la cire d’abeille alimentaire ;
  • les feuilles comestibles.

Découvrez ces alternatives plus en détail dans notre article consacré au papier cuisson !

Papier cuisson réutilisable

L’aluminium et le film alimentaire

L’aluminium et le film étirable, eux aussi, sont bien pratiques au quotidien. Multi-usages et pas chers, on les apprécie tout particulièrement pour emballer les restes de nourriture ou les sandwichs et pour couvrir les plats et les saladiers. En ce qui concerne l’alu, on s’en sert même pour cuisiner parfois, comme du poisson en papillote par exemple. Bonne nouvelle ! Là aussi, sachez qu’il existe énormément de solutions écologiques pour remplacer ces rouleaux de papier à usage unique. Selon vos besoins, vous pourrez piocher dans les alternatives au papier cuisson précédemment mentionnées, plus celles-ci :

  • les emballages en cire d’abeille aussi appelés « bee wraps » ;
  • les tupperwares (en plastique formulé sans BPA, en verre ou en inox de préférence) ;
  • les bocaux en verre ;
  • les sacs réutilisables en silicone alimentaire ;
  • les charlottes en tissu lavables ;
  • les couvercles extensibles en silicone réutilisables ;
  • le film alimentaire lavable ;
  • les feuilles comestibles pour la cuisson en papillote (feuilles de brick, feuilles d’algue nori, pâte filo, etc.)

Pour aller plus loin et mieux comprendre l’impact de ces produits sur l’environnement, rendez-vous sur nos articles :

Emballage cire d'abeille

Le sopalin

Incontournable dans toutes les cuisines, le sopalin est notre meilleur allié dans bien des circonstances. En guise de serviette de table, pour essuyer les taches, absorber les liquides renversés, nettoyer son plan de travail, essuyer le fond de ses casseroles, absorber le surplus de gras des fritures… le papier essuie-tout défile à une vitesse folle. Il est surconsommé et finit par prendre beaucoup de place dans nos poubelles. Et si on optait pour des solutions plus durables ? En voici quelques-unes :

  • les torchons en tissu ;
  • les torchons DIY avec des tissus de récup’ (vieux t-shirts, nappes, serviettes de bain…) ;
  • les serviettes en tissu ;
  • l’essuie-tout lavable.

Découvrez plus d’alternatives et toutes les bonnes raisons de remplacer le sopalin sur notre blog.

Les éponges

Non seulement elles sont synthétiques, donc composées de substances dérivées du pétrole, mais en plus on les achète elles-mêmes emballées dans du plastique. Leur composition est donc aussi polluante que leur processus de fabrication. Sans compter que ces dernières sont de véritables nids à bactéries, comme on vous l’expliquait dans notre dernier article « Par quoi remplacer l’éponge vaisselle? Solutions zéro déchet ». Pas le temps de le lire ? En résumé, voici les solutions que l’on vous proposait :

  • l’éponge lavable en tissu ;
  • l’éponge ou le gant en silicone ;
  • la brosse à vaisselle ;
  • l’éponge Luffa ;
  • la brosse coco ;
  • l’éponge tawashi.

Pour en savoir plus sur l’usage de chacune de ces alternatives, on vous invite à consulter l’article dédié en cliquant sur le lien un peu plus haut ! ;-)

Éponge vaisselle lavable

Les bouteilles plastiques

Elles font partie de la liste des déchets les plus retrouvés sur les plages. Et nous, européens, jouons un rôle important dans cette pollution, alors même qu’il nous suffit d’un simple geste pour disposer de l’eau potable ! En plus, l’eau en bouteille coûte plus cher que celle du robinet. Alors pourquoi continuer d’en acheter ?

Pour le transport de vos boissons, optez plutôt pour une petite bouteille en inox que vous pourrez remplir et réutiliser à l’infini ! L’eau qui sort de votre robinet n’a pas bon goût ? Il existe des systèmes de filtration s’installant directement sur le robinet, des pichets filtrants ou encore des pierres de purification de l’eau au charbon. Adepte de l’eau pétillante ? Procurez-vous une machine pour pétiller l’eau de votre robinet plutôt que des bouteilles d’eau gazeuse.

Dans la salle de bain

La brosse à dents

Les modèles classiques que l’on achète en supermarché sont en plastique. Et comme on est amené à changer régulièrement de brosse à dents, ces petits ustensiles sont à l’origine d’une grande production de déchets jetables à l’échelle d’une vie. Alors, quitte à les jeter régulièrement, autant opter pour des modèles compostables, biodégradables, et tout aussi performants, non ? Consulte notre guide pour choisir ta brosse à dents en bambou !

Brosse à dents bambou

Les cotons démaquillants

Ce n’est plus un secret pour personne : la culture du coton est polluante. Elle nécessite énormément d’eau et d’espaces déboisés, sans compter le coût environnemental de son transport, puisque le coton est cultivé le plus souvent à l’autre bout du monde, dans des zones humides et ensoleillées. Pour le bien-être des forêts en particulier, on vous conseille donc de vous démaquiller écolo ! Halte aux disques démaquillants jetables et emballés dans du plastique. Place à des alternatives plus éco-responsables, qui vous feront faire des économies d’argent et de déchets :

Choisis l’alternative aux cotons démaquillants qui te correspond le mieux !

Les cotons-tiges

On a tous cette photo d’un hippocampe agrippé à un coton-tige en tête. Elle avait fait le tour du monde… comme les cotons-tiges que l’on jette à la poubelle et qui ont la fâcheuse tendance à finir dans les océans ! Eux aussi font partie des déchets plastiques les plus retrouvés sur les plages.

Choisis ton alternative préférée grâce à notre Top 10 des cotons-tiges écologiques !

Coton tige silicone

Les produits cosmétiques

Vous n’êtes probablement pas sans savoir qu’il existe aujourd’hui énormément de marques de cosmétiques solides. Savon, shampoing, déodorant, dentifrice… Le fait d’opter pour des produits sans emballages dans votre salle de bain fera drastiquement diminuer le volume de vos poubelles ! Autre avantage : les produits classiques sont très souvent composés d’agents pétrochimiques mauvais pour la santé, alors que les produits solides et sans emballages (ou emballages recyclables en carton) ont une composition plus naturelle et respectueuse de l’environnement. Rendez-vous en boutiques bio ou zéro déchet pour vous en procurer. On en voit aussi de plus en plus dans les grandes surfaces habituelles !

D’autres petites actions très simples pour réduire ses déchets

En plus de remplacer tous les produits jetables de la cuisine et de la salle de bain par des alternatives durables, il y a d’autres petites actions très simples que vous pouvez entreprendre en parallèle en tant que débutant dans le zéro déchet. Voyons cela de plus près !

Mettre une étiquette « stop pub » sur sa boîte aux lettres

Nos boîtes aux lettres sont régulièrement remplies de publicités en tous genres, de prospectus, de journaux gratuits que l’on ne souhaite pas forcément recevoir. Si les quantités de ces imprimés non sollicités ont tendance à baisser, elles demeurent néanmoins élevées : près de 800 000 tonnes en France en 2015, soit 12 kg en moyenne par habitant sur une année. Ça reste énorme !

Si vous ne souhaitez plus contribuer à tout ce gâchis de papier, il vous suffit d’apposer un autocollant ou une étiquette « Stop Pub » sur votre boîte aux lettres. Vous signalerez ainsi à votre facteur que vous ne souhaitez plus qu’il glisse ce type de courrier dans votre boîte.

Stop pub

Cuisiner soi-même ses repas et autres encas

Bien sûr, prendre le temps de cuisiner soi-même ses gâteaux, desserts, conserves, etc. vous fera faire des économies de déchets, mais pas seulement ! Côté financier aussi vous y trouverez votre compte. Les biscuits sont un bon exemple : au-delà de l’emballage du paquet de gâteaux, ces derniers sont souvent même emballés individuellement à l’intérieur de la boîte. Et parfois, le poids total de l’emballage pèse plus lourd que les aliments eux-mêmes. Figurez-vous que cela joue sur le prix : vous payez aussi pour l’emballage !

Vous déjeunez quotidiennement à l’extérieur ? Préparer son repas à emporter au bureau est un bon moyen de réduire ses déchets. Pensez-y si vous avez l’habitude de déjeuner sur le pouce au quotidien ! Entre les emballages des sandwichs de boulangerie, des snacks, des plats surgelés ou achetés tout faits, les couverts, les gobelets et les bouteilles en plastique, sans oublier parfois le sac pour transporter le tout… imaginez un peu la quantité de déchets en moins si vous preniez le temps d’emporter votre lunch box contenant votre repas fait maison, ainsi que votre bouteille thermos !

Installer un compost dans son jardin

Composter vous permettra de faire bon usage de vos déchets organiques plutôt que de les jeter à la poubelle. Ainsi, vous pourrez profiter d’un engrais de qualité pour vos plantes, votre potager ou votre jardin. D’ailleurs, si vous avez la chance d’avoir un jardin, vous pourrez installer ou fabriquer vous-même un bac à compost. Sinon, pour ceux qui habitent en appartement, il existe parfois des composts communs de quartier. Si vous préférez une solution individuelle, vous pouvez aussi installer un lombricomposteur dans votre cuisine. C’est efficace et sans odeur !

Compost

Refuser les sacs de course jetables

Quoi de plus simple que de penser à avoir toujours un tote bag sous la main ? Faites en sorte d’en avoir toujours un dans votre sac ou dans la poche de votre manteau. Ça ne prend pas de place et c’est bien pratique en cas de courses ou de shopping non prévus ! Ainsi, vous n’aurez jamais besoin de demander un sac en plastique ou en papier au moment de passer en caisse !

Pour aller plus loin dans sa démarche écologique

Vous avez déjà mis en place toutes les petites actions énoncées précédemment ? Génial ! Vous pouvez maintenant passer au niveau supérieur. Voici quelques idées pour passer le cap de débutant dans le zéro déchet !

Opter pour les courses en vrac

Faire ses courses en vrac, c’est lutter contre le suremballage ! Le vrac permet d’éviter les emballages plastiques en tous genres et de faire des économies. Non seulement vous ne payerez plus pour l’emballage, mais en plus vous pourrez acheter exactement la quantité dont vous aurez besoin. C’est donc un bon moyen de lutter contre le gaspillage alimentaire et de promouvoir un commerce plus local et durable.

Pour pouvoir acheter vos aliments sans emballages, vous devrez prévoir des contenants adéquats selon ce que vous comptez acheter (bee wrap, sacs filets pour fruits et légumes, pochons en tissu, sacs réutilisables en silicone, sacs cabas ou tote bags, bocaux, boîtes hermétiques, etc.)

Envie d’en savoir plus ? Découvre tout ce qu’il faut savoir pour faire ses courses en vrac !

Courses en vrac

Recycler et réutiliser le plus possible

Connaissez-vous la règle des trois R ? « Réduire, réutiliser, recycler ». Jusqu’ici, nous avons vu comment réduire au maximum ses déchets grâce à de petits gestes quotidiens. Le deuxième pilier incontournable du mode de vie zéro déchet, c’est l’upcycling ! Ce dernier consiste à réutiliser les objets ou matériaux récupérables en fin de vie pour en faire de tous nouveaux objets utiles au quotidien. On peut ainsi donner une seconde vie à des palettes en fabriquant un salon de jardin ou une table de salon par exemple !

Plus largement, réutiliser et recycler, c’est donner une deuxième vie aux objets en les réparant, en les customisant, en les remettant en état, en les donnant, en les revendant, etc. En créant un nouvel objet à partir d’un objet déjà existant, on économise des matières premières, des ressources naturelles et de l’énergie !

Se lancer dans le DIY pour ses produits ménagers et cosmétiques

Pour recycler et réutiliser un maximum, il faut être un minimum bricoleur ! Vous n’êtes pas spécialement bricolo ou créatif ? Ce n’est pas grave, il existe plein d’autres idées plus simples pour réduire ses déchets grâce au Do It Yourself.

Vous pouvez par exemple commencer à fabriquer vos propres produits ménagers ! Vous verrez, c’est fou tout ce que l’on peut faire à partir de bicarbonate, de vinaigre blanc, de savon de Marseille, etc. Le fait de confectionner vous-même vos produits d’entretien (produit vaisselle, lessive, dégraissant, détachant, etc.) vous permettra de réduire vos emballages. Il en va d’ailleurs de même avec les cosmétiques (mascara, savon, déodorant, dentifrice…)

Si vous maîtrisez les bases en couture, vous pourrez également fabriquer vous-même bon nombre d’objets réutilisables mentionnés plus tôt. Rouleaux de sopalin réutilisables, éponges tawashis, cotons démaquillants… vous serez surpris de voir tout ce qu’il est possible de fabriquer soi-même avec des tissus de récup’ !

DIY produit ménager

Livres à lire pour bien démarrer dans le zéro déchet : notre top 3

Débutant dans le zéro déchet ? Ces lectures ne manqueront pas de vous mettre sur la bonne voie...

1.    « 100 astuces pour alléger sa vie » de Béa Johnson

Ambassadrice du zéro déchet, Béa Johnson est devenue une référence en la matière ! Dans son livre, cette mère de famille française installée aux États-Unis, explique sa démarche et toutes les étapes qui ont été nécessaires pour parvenir à un mode de vie zéro déchet. Naturellement, elle y partage également ses trucs et astuces pour vous aider à y parvenir à votre tour, pour le plus grand bonheur de votre poubelle et de votre portefeuille !

2.    « La famille presque Zéro Déchet, ze guide » de Jérémie Pichon et Bénédicte Moret

Voici un petit guide pratique familial et plein d’astuces qui ne manquera pas de vous motiver à démarrer l’aventure zéro déchet en famille ! Avec humour, les auteurs vous proposent un plan d’action détaillé et 10 défis pour vous lancer.

3.    « Le zéro déchet pièce par pièce » de Claire Do

Cuisine, salle de bain, chambre, salon, jardin… Explorez tous les recoins de votre maison et identifiez les objets de votre quotidien que vous pourrez aisément remplacer par des alternatives durables ! Avec cet ouvrage plein d’astuces et de tutos DIY, vous passerez au zéro déchet tout en douceur.

Bien sûr, cette petite liste est loin d’être exhaustive, il s’agit simplement de notre top 3 ! En cherchant un peu, vous découvrirez plein d’autres lectures zéro déchet selon vos besoins. Que vous cherchiez des recettes de produits de nettoyage ou de cosmétiques faits maison, ou même des façons créatives de recycler vos vieux vêtements, il y a forcément un livre sur le sujet !

Débuter dans le zéro déchet avec Hilloo !

Tu es décidé à réduire tes déchets ou même à adopter complètement le mode de vie zéro déchet ? Bravo pour ton engagement. Hilloo t’accompagne dans la réussite de ta transition ! Tu trouveras sur notre boutique en ligne tous les accessoires dont tu auras besoin pour devenir plus écolo au quotidien.

À lire aussi : Notre guide pour une cuisine zéro déchet

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré