Par quoi remplacer l'éponge vaisselle ? Alternatives zéro déchet – Hilloo environnement

Par quoi remplacer l'éponge vaisselle ? Solutions zéro déchet

Envie d’aller plus loin dans le zéro déchet et de vous débarrasser d’un maximum d’objets jetables du quotidien ? Bienvenue sur cet article consacré à un objet incontournable de nos cuisines : aujourd’hui on vous explique comment remplacer l’éponge vaisselle !

Chez Hilloo, on est spécialiste des alternatives durables aux produits jetables qui peuplent nos maisons. Ici, on donne un maximum d’infos pour réduire ses déchets !

Vous allez voir qu’il n’y a pas plus simple que de remplacer les éponges à vaisselle ! L’éponge lavable en tissu, l’éponge et le gant en silicone, la brosse à vaisselle, l’éponge luffa, la brosse coco ou encore l’éponge tawashi et autres éponges à fabriquer soi-même (DIY) sont des solutions éco-friendly. Quel que soit l’usage que vous faites habituellement de votre éponge synthétique, vous approuverez forcément l’une de ces propositions d’alternatives écologiques.

Dans cet article :

  • On commence par vous expliquer l’impact écologique de l’éponge classique, vous savez, cette éponge jaune et verte qui se cache probablement dans le placard de votre salle de bain ou qui trône fièrement à côté de votre évier ?
  • On fait le point sur la fausse bonne idée d’utiliser les éponges de mer pour la corvée de vaisselle et autres tâches ménagères.
  • On vous présente les différentes brosses et éponges écologiques à adopter sans plus tarder !

En bref, chez Hilloo, on fait le plein de solutions concrètes, simples et efficaces pour réduire sans effort l’empreinte environnementale de votre foyer. C’est parti !

Éponge vaisselle

Pourquoi remplacer les éponges vaisselles jetables ?

Si vous avez fait un tour sur notre blog, vous avez probablement compris que chez Hilloo, on n’aime pas, mais alors vraiment pas, le plastique ! Cette matière polluante fait partie de notre quotidien et il semblerait que l’on commence enfin à prendre conscience de l’ampleur de ses conséquences environnementales.

Les produits dérivés du pétrole sont partout, et ils se sont notamment fait une place de choix dans nos cuisines : bouteilles d’eau et emballages en tous genres, tupperwares, ustensiles de cuisine et… éponge vaisselle ! Tous ces produits, qui finissent un jour à la poubelle, sont loin d’être écolos. On vous explique tout de suite le cas de nos chères éponges de supermarché.

La composition de l’éponge traditionnelle jaune et verte

La grande majorité des éponges utilisées aujourd’hui pour faire la vaisselle sont synthétiques. En d’autres termes, leur fabrication est chimique et polluante. Ici, on utilise de la mousse de résine plastique, un dérivé du pétrole donc. Ça, c’est pour la partie jaune de l’éponge. Et pour la partie verte, alors ? Pour fabriquer le côté grattant bien pratique de nos éponges à vaisselle, on utilise du nylon et du polyester. Encore des matières dérivées du plastique donc ? Eh oui ! Et ce n’est pas fini : pour fixer les deux parties de l’éponge ensemble, on utilise aussi une colle 100 % chimique capable de résister à l’eau.

Éponge verte et jaune

Divers produits chimiques sont également utilisés pour lui donner sa couleur et la rendre plus souple et plus résistante dans le temps. Et ça, c’est aussi vrai pour les éponges dites « végétales » industrielles, qui ressemblent comme deux gouttes d’eau aux éponges synthétiques classiques. Elles sont fabriquées à partir de matières plus naturelles, certes, mais elles restent néanmoins le plus souvent traitées avec des substances chimiques. Forcément, personne n’a envie que son éponge finisse en lambeaux après avoir lavé trois assiettes et une casserole…

L’impact écologique de l’éponge synthétique

Pour les raisons précédemment évoquées, les éponges classiques ne sont ni recyclables ni biodégradables. Loin de là ! Alors, entre l’utilisation de ressources polluantes, son procédé de fabrication chimique et énergivore et sa vocation jetable en fin de vie… tout de suite, on se demande s’il ne faudrait pas s’en passer au profit d’alternatives plus durables, n’est-ce pas ?

En plus, elles seraient de véritables nids à bactéries. Selon des études scientifiques datant de 2017 sur le sujet, chaque centimètre d’une éponge abriterait des millions de bactéries. Il serait donc conseillé de les changer toutes les semaines pour qu’elles ne représentent aucun risque sanitaire. Certaines de ces bactéries pourraient, en effet, être dangereuses pour la santé.

Vous imaginez la quantité d’éponges qui finiraient à la poubelle si chaque foyer en jetait une par semaine ? En général, nos éponges, on les garde plutôt plusieurs semaines. D’ailleurs, ce n’est pas mieux, car à force de frotter, elles s’usent. Il arrive que des petits résidus se détachent alors pour finir en microparticules de plastique qui se dispersent dans l’environnement.

Personne qui fait la vaisselle

Et les éponges de mer naturelles alors ?

Nombre de nos inventions nous ont été inspirées par la nature. C’est le cas de nos éponges synthétiques ! Pour les fabriquer, nous nous sommes inspirés des éponges de mer et de leur grande capacité naturelle d’absorption. Mais alors, pourquoi ne pas utiliser tout simplement ces éponges naturelles pour remplacer l’éponge vaisselle ? C’est vrai, celles-ci ont le mérite d’être entièrement biodégradables. On réglerait donc une bonne partie du problème : finis les déchets polluants !

Oui, sauf que, bien qu’elles soient dépourvues d’organes, les éponges naturelles n’en sont pas moins des animaux. Ces êtres vivants aussi appelés « spongiaires » peuplent les fonds marins depuis des centaines de millions d’années ! À ce titre, elles méritent un meilleur destin que celui de gratter nos poêles ou de récurer nos baignoires et toilettes, vous ne croyez pas ?

On les utilise déjà pour leurs vertus nettoyantes et adoucissantes très prisées des peaux sensibles. Jusqu’ici, leur usage à des fins cosmétiques demeure raisonnable. Mais imaginez un peu si on commençait tous à réclamer des éponges naturelles pour faire la vaisselle… Il y a fort à parier qu’on aurait vite fait de piller les fonds marins et de précipiter leur déclin.

Comme vous le savez, en matière d’éco-responsabilité, l’humanité a de gros progrès à faire. Quand on commence à s’intéresser de près à une ressource naturelle, on ne tarde pas à la surexploiter sans complexe. Alors autant préserver ces écosystèmes fragiles et précieux qui souffrent déjà bien assez de la surpêche, de la hausse des températures et de la pollution plastique.

Pour aller plus loin, rendez-vous sur notre guide pour une cuisine zéro déchet !

Éponge de mer

Les alternatives zéro déchet à l’éponge classique

Nous avons vu l’intérêt de remplacer l’éponge vaisselle classique et fait le point sur l’importance de ne pas utiliser d'éponges naturelles pour nos tâches ménagères. Voyons maintenant quelques alternatives économiques et écologiques pour nettoyer efficacement la vaisselle et même toute la maison ! Eh oui, car même si l’on dispose d’un lave-vaisselle chez soi, il restera toujours des accessoires de cuisine à laver à la main et des surfaces à essuyer ou à frotter...

L’éponge lavable en tissu

Les éponges lavables en tissu s’utilisent de la même manière que les éponges jetables. La plupart des modèles que l’on trouve en boutiques zéro déchet se composent d’une face douce et absorbante en coton biologique ou en microfibre et d’un côté grattant en toile de jute.

Un passage en machine à 60°C de temps en temps pour tuer les microbes et le tour est joué ! À l’inverse des éponges de supermarché censées être changées toutes les semaines, celles-ci dureront jusqu’à plusieurs années en étant lavées régulièrement.

Éponge lavable

L’éponge et le gant en silicone

Contrairement aux éponges synthétiques, les gants et éponges en silicone n’absorbent pas les saletés et les bactéries. Ils se nettoient et se stérilisent aussi très facilement dans l’eau bouillante ou directement au lave-vaisselle. C’est ce qui en fait sans doute l'alternative la plus hygiénique.

Ils sont dotés de picots en silicone qui permettent de désincruster les résidus alimentaires sans rayer les casseroles et de nettoyer les surfaces sans les abîmer. Les gants protégeront également vos mains pour que vous puissiez faire votre vaisselle à l’eau chaude sans vous brûler. Si le silicone n’est pas une matière naturelle, il a cependant l’avantage d’être robuste et durable dans le temps.

Éponge en silicone

La brosse à vaisselle

On vous conseille d’opter pour des brosses à vaisselle en matières naturelles avec un manche en bois non traité et une tête interchangeable en fibres naturelles (comme l’agave). Une fois usée, la tête pourra toujours vous servir à d’autres corvées dans la maison : frotter le carrelage dans la salle de bain, récurer les toilettes, gratter la terre de vos légumes bio, etc. En fin de vie, le manche comme la tête pourront être brûlés dans la cheminée ou compostés.

Pour aller jusqu’au bout dans le zéro déchet, on vous conseille de l’utiliser avec du savon de Marseille. Celui-ci est très efficace pour dégraisser et remplacera aisément le produit vaisselle en bouteille.

Brosse vaisselle

L’éponge Luffa

Vous connaissez peut-être déjà son utilisation dans la salle de bain. Le luffa est idéal pour nettoyer la peau… mais voilà qu’il commence aussi à se faire remarquer dans nos cuisines pour remplacer l’éponge vaisselle ! Le luffa ou « loofah » ne contient pas un gramme de plastique. Bien au contraire, il s’agit d’une matière 100 % végétale issue de la famille des cucurbitacées. Oui oui, vous avez bien compris : vous pouvez faire votre vaisselle et nettoyer votre peau avec… une courge !

C’est en fait le cœur de la courge, très fibreux, qui une fois séché fait office d’éponge exfoliante naturelle. Cette éponge végétale s’avère à la fois très pratique en cuisine pour gratter la vaisselle sans rayer les couverts et dans la salle de bain pour effectuer des gommages de peau.

Elle n’accumule pas les bactéries, car ses fibres sont aérées et sèchent très vite. Elle dure également plus longtemps que l’éponge synthétique, car on peut l’utiliser plusieurs mois sans souci. Et ensuite ? Eh bien, vous n’aurez plus qu’à composter votre éponge luffa puisqu’elle est biodégradable.

La brosse coco

Elle remplace très bien le côté vert grattant de nos éponges à vaisselle classique. Comme l’alternative précédente, elle est idéale pour récurer les casseroles et poêles sans les rayer, mais aussi pour frotter les surfaces ou encore pour laver les légumes sans les éplucher afin de conserver toutes leurs vitamines.

Cette brosse multi-usage biodégradable peut également servir pour de nombreux travaux ménagers. Elle se compose d’une partie interchangeable compostable en fibres de noix de coco fixées sur une armature arrondie en métal, une tige ou un manche réutilisable selon les modèles. Les poils n'absorbent pas les bactéries et sèchent également très rapidement entre chaque utilisation.

Brosse coco

Des solutions « home-made » pour ne plus utiliser d’éponge synthétique

Les amateurs de Do It Yourself et les couturiers en herbe aimeront aussi des alternatives à confectionner soi-même. Il est bien sûr possible de coudre soi-même ses éponges lavables. Mais la star des éponges DIY, c’est le tawashi ! Cette éponge d’origine japonaise se réalise facilement à partir de chutes de tissu et autres textiles de récup’ que l’on va tresser méthodiquement. C’est l'occasion de donner une seconde vie à vos collants effilés, chaussettes trouées ou orphelines et vieux t-shirts.

Suivez ce tuto pour apprendre à fabriquer une éponge tawashi !

À la fois solide, durable et lavable en machine, cette éponge faite maison remplacera parfaitement l’usage des éponges et lavettes traditionnelles. En fonction des tissus que vous utiliserez pour la confectionner, elle sera plus ou moins douce ou abrasive. À vous de voir selon l’usage que vous souhaitez en faire en cuisine ou dans la salle de bain.

Parmi toutes les alternatives du jour, les tawashis et autres éponges lavables faites maison sont sans doute les plus pratiques pour nettoyer votre plan de travail, essuyer les tâches et donc remplacer le sopalin.

Envie de recycler vos vieux vêtements pour fabriquer une éponge vaisselle écologique ? Vous pourrez alors vous servir de coquilles d’œufs broyées ou de marc de café à disposer dans un pot à côté de votre évier afin de frotter plus efficacement votre vaisselle sale.

Tawashi

Adopte l’alternative écologique de ton choix pour remplacer l’éponge vaisselle

Prêt à passer à l’action et à réduire les déchets dans ta cuisine ? Génial ! Tu peux maintenant te rendre dans une boutique zéro déchet ou un magasin bio pour te procurer ton alternative aux éponges préférée. Bonne nouvelle : tu peux aussi faire un tour dès maintenant sur notre boutique en ligne pour commander tes accessoires zéro déchet favoris sans avoir à bouger de ton canapé !

N’oublie pas de faire passer le message et de partager toutes ces alternatives éco-responsables avec ton entourage ! Ensemble, œuvrons pour l’utilisation de produits plus respectueux de l’environnement. Tu veux plus de conseils et d’infos écolos ? Rendez-vous sur notre blog ou retrouve-nous sur Instagram !

À lire aussi : Comment faire ses courses en vrac | Guide complet

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré